Chute de l'or


La baisse du prix de l'or au printemps 2013

Le matin du 12 avril 2013, l'once d'or a subi une baisse de 5% de sa valeur. L'or a clôturé à 1347,95 dollars le 15 avril. Durant les semaines précédentes, l'or se négociait entre 1550 dollars et 1600 dollars l'once. Le 28 juin 2013, l'once est passée sous la barre des 1200 dollars sur le London Bullion Market (voire l'article wiki-finance sur le prix de l'or). Entre avril et juin 2013, l'or a perdu près de 25% de sa valeur. C'est la pire baisse de l'once d'or depuis 34 ans.

Les records historiques de l'or

L'once d'or a atteint un record historique en septembre 2011 à 1921,15 dollars. Certains estiment que le véritable record de l'or avait été atteint en 1980, lorsque l'once avait atteint 850 dollars. En tenant compte de l'inflation, cette somme équivaut à près de 2000 dollars de 2013.


Les raisons de la baisse de l'or liées à l'économie mondiale

La baisse de l'or du printemps 2013 peut s'expliquer par le recul de certaines craintes – ou du moins la perception que ces craintes étaient en train de reculer. Ces facteurs comprennent notamment l'absence d'inflation dans les pays développés, la faible croissance mondiale prévue pour 2013, la perspective que la Réserve fédérale américaine ralentisse ou arrête son programme d'assouplissement quantitatif (également appelé "QE") et la perspective d'une remontée des taux d'intérêt.

La faible croissance pour expliquer le recul de l'or

La baisse du prix de l'or peut s'expliquer par les prévisions du Fonds monétaire international (FMI). La croissance mondiale devrait atteindre 3,3% en 2013, ce qui marquerait une stabilisation par rapport à 2012 (3,2%), au lieu de l'accélération espérée par les marchés. Dans la zone euro, le FMI prévoit une contraction de 0,3% du PIB, ce qui correspond à une récession. En l'absence d'accélération de la croissance, peu de tensions inflationnistes sont à craindre, ce qui diminue l'attrait de l'or et pourrait expliquer son recul du printemps 2013.

L'absence d'inflation pour expliquer le recul de l'or

La question de l'inflation constitue peut-être un facteur central dans le recul de l'or au printemps 2013. Les programmes d'assouplissement quantitatif pratiqués aux Etats-Unis depuis décembre 2008 ont injecté plus de 3'000 milliards de dollars dans le système financier (dont encore 85 milliards de dollars par mois au premier trimestre 2013). Ces liquidités ont alimenté les marchés financiers, mais elles font également peser un risque inflationniste élevé sur l'économie mondiale, à terme.

L'éventuelle fin du QE pour expliquer le recul de l'or

Le recul de l'or peut s'expliquer par la perception que la Réserve fédérale s'apprêtait à ralentir ses injections de liquidités. La banque centrale avait en effet affirmé qu'elle arrêterait le QE lorsque l'économie américaine serait suffisamment solide et que le chômage approcherait 6,5%. Des investisseurs ont pu estimer que ce moment approchait au printemps 2013, et ont donc vendu leur or, provoquant le recul du prix de l'once.

Le futur relèvement des taux d'intérêt pour expliquer le recul de l'or

Enfin, la baisse du cours peut s'expliquer par la perspective d'un relèvement des taux d'intérêt américains. Outils centraux de la politique monétaire, les taux d'intérêt ont été maintenus bas afin de soutenir l'économie américaine. Leur remontée rendrait plus attractifs les placements à revenu fixe (obligations par exemple), et rendrait l'or moins intéressant (l'or ne produit pas d'intérêt) et donc pourrait expliquer son recul du printemps 2013.


Le scénario d'une manipulation à la baisse du cours de l'or

Le recul du cours de l'or du vendredi 12 avril a été déclenché par deux ventes portant sur des quantités inhabituelles d'or. Sur le Comex (le marché américain des contrats à terme sur les métaux – voir l'article wiki-finance sur le prix de l'or), un premier ordre de vente de 100 tonnes ou 124 tonnes, selon les sources, a été passé. Puis un second, portant cette fois sur 300 tonnes ou 311 tonnes, selon les sources. Soit un total d'au moins 400 tonnes d'or, valant alors 19,8 milliards de dollars. Ce total correspond à 12,8 millions d'onces, c'est-à-dire près de 15% de la production annuelle d'or, vendue en une matinée. De quoi provoquer un recul du cours instantané et donner lieu à toutes sortes de théories plus ou moins vérifiables.

Le rôle des robots traders dans le recul de l'or

Sur le Comex, il n'est pas possible de négocier plus de 3'000 contrats en une opération. La seule vente de 100 à 124 tonnes aura donc nécessité que jusqu'à quatorze intervenants vendent exactement au même moment. Ensuite, dans la nuit du dimanche au lundi 14 avril 2013, les échanges sur le Comex se sont multipliés, atteignant plusieurs milliers, contre moins d'une centaine en temps normal. Ces ordres étant devenus plus nombreux par intervalle de cinq minutes, il est probable qu'ils aient été passés par des robots traders, qui pratiquent le trading à haute fréquence sur la base d'algorithmes. Leur action a probablement accentué la baisse de l'or.

La baisse de l'or s'est poursuivie le lundi 15 avril, après que les appels de marge sur le Comex ont été relevés de 16% à 19% concernant l'or. En clair, les investisseurs ont dû déposer des montants plus importants auprès de l'opérateur du marché pour pouvoir échanger des contrats à terme sur l'or. Certains ont donc dû vendre une partie de leurs positions pour répondre à ces appels de marge plus importants. Ce qui a alimenté le mouvement de baisse de l'or.

L'hypothèse d'une action concertée pour provoquer la baisse de l'or

Cette baisse de l'or a alimenté les craintes d'une manipulation du cours. La taille des positions vendeuses – 400 tonnes environ – prouve qu'il s'agit d'une action concertée de la Réserve fédérale et de grandes banques d'affaires américaines (comme Goldman Sachs, qui recommande de vendre l'or), estime l'ancien adjoint du Secrétaire au Trésor américain, Paul Craig Roberts (selon son blog). Inversement, d'autres observateurs estiment qu'un hedge fund aurait pu provoquer une baisse du cours afin de racheter de l'or à bon prix un peu plus tard (voir cet article).

Enfin, la baisse de l'or a peut-être été liée aux rumeurs selon lesquelles Chypre s'apprêtait à céder dix tonnes d'or pour renflouer ses caisses. Estimant que d'autres pays endettés pourraient l'imiter, des investisseurs ont pu vouloir anticiper le recul du cours que de telles ventes auraient provoqué, alimentant eux-mêmes la baisse de l'or.


Liens d'intérêt concernant le recul du cours de l'or


Cliquez ici pour revenir aux outils pratiques pour l'investissement.


Cliquez ici pour revenir à l'accueil



Les articles les plus populaires:

- Pump and Dump

- Vente à découvert




Une idée de sujet ou un commentaire ?

N'hésitez pas à nous le communiquer via notre formulaire de contact