La détention d’or physique


En cas d’achat d’or physique – qu’il s’agisse de pièces, de lingots, etc. – l’acheteur est confronté à plusieurs considérations d’ordre pratique dont notamment où et comment stocker la quantité acquise de métal jaune. Faut-il prendre possession de l’or acheté ou au contraire le laisser déposé à la banque ?

Dans le premier cas deux inconvénients majeurs surgissent. D’une part, il faut prendre en charge le gardiennage de l’or détenu et trouver un endroit où sa sécurité contre le vol ou la détérioration est assurée. D’autre part, prendre possession de l’or acheté et le sortir du circuit officiel présente des coûts en cas de revente : en effet, sa qualité devra être de nouveau authentifiée par des agents agrémentés.

Pour toutes ces raisons, déposer son or auprès d’un établissement spécialisé ou à la banque pourrait présenter son intérêt. Dans ce cas, il existe deux options – déposer l’or sous forme allouée ou sous forme non allouée – avec des différences notables qu’il faut absolument connaître si on ne veut pas perdre son stock en cas de difficultés bancaires.


Achat d’or « non alloué »

Dans ce type de compte, le stock d’or physique du client n’est pas mis de côté mais il est rajouté aux réserves de la banque et figure en passif dans son bilan. Le solde créditeur du compte ne garantit pas le droit de récupérer l’or ainsi déposé, mais uniquement son équivalent en monnaie-papier, si la situation financière de la banque le permet. En réalité, à l’image de ce qui se passe quand on remet du cash sur son compte bancaire (voir l'article wiki-finance à ce sujet), le client ne dépose pas mais prête son or à la banque qui en devient ainsi le propriétaire légitime et peut en disposer à sa guise dans ses propres affaires.

A retenir : en détenant son or sous forme non allouée, le client se transforme donc en un créancier dit chirographaire, ou simple (i.e. non garanti), de la banque.


Achat d’or « alloué »

Dans le cas d’un compte d’or « alloué » l’or physique déposé est mis de côté – le stock d’or étant clairement identifié par son poids, numéros de barres, finesse, etc. – avec une obligation de garde et de restitution pour la banque. Celle-ci joue le rôle d’un simple gardien et n’a donc pas le droit de s’en servir dans ses propres opérations. L’or ainsi déposé ne figure pas dans son bilan.

A retenir : dans le cas d’achat d’or alloué, le client demeure pleinement propriétaire du stock de métal précieux  déposé.


Le risque de contrepartie

Il est généralement moins coûteux de détenir son or sous forme non allouée, mais cela présente également un risque de crédit ou de contrepartie supplémentaire qui est absent dans le cas d’or détenu sous forme allouée.

Étant donné qu’on est uniquement un créancier simple, le client risque de perdre une partie, ou la totalité, de la valeur de son patrimoine qu’il a voulu protéger de l’inflation en investissant dans l’or.

Le risque de crédit est d’autant plus important que les dépôts d’or non alloué ne bénéficient pas des garanties dont disposent les dépôts en devise nationale sur les comptes bancaires et que des régimes de confiscation de l'épargne, ou « bail-in » sont en train d’être mis en place (voir l'article wiki-finance à ce sujet).


Liens d'intérêt concernant la détention d'or physique


Cliquez ici pour revenir aux outils pratiques pour l'investissement.


Cliquez ici pour revenir à l'accueil



Les articles les plus populaires:

- Pump and Dump

- Vente à découvert




Une idée de sujet ou un commentaire ?

N'hésitez pas à nous le communiquer via notre formulaire de contact