Or et dévalorisation des monnaies-papier


Un système international de monnaies-papier exposé à l’inflation

Depuis la fin de la convertibilité du dollar en or en 1971, l’or a cessé de jouer le rôle monétaire qu’il avait depuis des siècles. Depuis cette époque, le système monétaire international – constitué exclusivement de monnaies-papier – est exposé à la création monétaire inflationniste des différentes banques centrales, ainsi qu’aux différentes manipulations par les États de leur monnaie papier, à l’image de la Chine qui a maintenu le yuan artificiellement sous-évalué vis-à-vis du dollar.

L’inflation et la perte de valeur des différentes devises les a rendues impropres à servir en tant que réserve de valeur pour les utilisateurs de monnaie dans l’économie, i.e. épargnants et entreprises. Pour ne pas voir la valeur de leur patrimoine diminuer, ceux-ci sont contraints de facto par l’inflation de recourir à des produits financiers plus ou moins complexes, à jouer à la bourse, ou acheter de l’or dans le seul but de se protéger de l’inflation.


L’achat d’or : la seule protection contre l’inflation dans les années 2000

Les investisseurs qui fondent leurs espoirs sur la montée des marchés financiers pour se protéger contre l’inflation sont amenés à faire face à une autre conséquence de celle-ci. Il s’agit du fait que l’inflation – à cause des erreurs et du malinvestissement qu’elle provoque – est la principale source des bulles spéculatives et des crashes boursiers.

Depuis le crash de la bulle « dot.com » du début des années 2000, la qualité de l’or de servir de « valeur refuge » pour se protéger contre l’inflation et les politiques inflationnistes des pouvoirs publics a gagné en popularité. Son prix, exprimé en monnaie-papier a commencé son ascension. Celle-ci a été d’autant plus facilitée qu’en période de crises – comme au début des années 2000 mais aussi depuis 2007-2008 – les autorités ont accéléré considérablement le rythme auquel ils font « tourner la planche à billets » qui risque à terme de mettre en danger l’existence même des monnaies-papier.

La chute des principales devises est considérable au cours des années 2000 : en 2012, elle s’étale de -69% (franc suisse) à -83% (dollar américain) – voir Figure ci-dessous.

Figure : Chute des principales monnaies papier vis-à-vis de l’or

Source des données : World Gold Council.

Cette création monétaire inflationniste se poursuit sous le terme de « quantitative easing », consistant en la création électronique à partir de rien de trillions de dollars par les banques centrales. En dépit des fluctuations à court terme et de la pression des spéculateurs, l’achat d’or physique continuera vraisemblablement d’être un moyen pour se protéger contre l’inflation des monnaies-papier.


Liens d'intérêt concernant l'or et la dévalorisation des monnaies


Cliquez ici pour revenir à la page concernant l'inflation.


Cliquez ici pour revenir à l'accueil



Les articles les plus populaires:

- Pump and Dump

- Vente à découvert




Une idée de sujet ou un commentaire ?

N'hésitez pas à nous le communiquer via notre formulaire de contact