Prix de l’or


Connaître le cours de l’or et de l’argent physiques

L’or physique et l’argent physique sont cotés officiellement à Londres par la London Bullion Market Association (LBMA). Cette association a pour membres cinq des principales banques internationales. Déterminé deux fois par jour (on parle de « fixing »), le cours mondial de l’or est exprimé en dollar par once (31,1 grammes). Vous trouverez un historique du cours de l'or et des explications quant à son évolution dans l'article wiki-finance correspondant.

Fixé une fois par jour par trois des cinq membres de la LBMA, le cours de l’argent est exprimé en dollar par once. Les transactions à terme sur l’or et l’argent (ainsi que sur d’autres métaux) sont traitées sur le COMEX, le New York Commodity Exchange.

En France, l’or physique n’est plus coté officiellement à la Bourse de Paris depuis septembre 2004. Le cours du lingot et de différentes pièces est établi chaque jour à 13 heures par la société CPOR Devises, et est repris par la Banque de France. Pour l’argent, il n’existe pas de cotation arrêtée chaque jour. Les prix sont donc dits « spot ».

Les pièces et les lingots d'or ne font pas l'objet d'une cotation officielle sur un marché. Une pièce peut se traiter avec une prime lorsque son cours est différent du prix de l’or qu’elle contient. Une prime peut être positive ou négative par rapport au prix de l’or ou de l’argent. La production mondiale d’or est stable à environ 2'500 tonnes par année.


L’or papier

On appelle « or papier » l’ensemble des titres permettant d’investir sur l’or sans détenir du physique. Des actions de producteurs d’or, des certificats, des ETF (« exchange traded funds ») ou des parts de fonds d’investissements thématiques sur l’or constituent de l’or papier.

En théorie, la détention d’un certificat sur l’or donne droit à la livraison de la quantité d’or physique correspondante. Mais dans la pratique, les investisseurs qui optent pour l’or papier ne demandent pratiquement jamais à recevoir de l’or physique. Il semble néanmoins que les demandes de livraison ont commencé à augmenter début 2013. Sur le marché à terme COMEX, 43 tonnes d’or physique ont été livrées durant le mois de février 2013 – ce qui est beaucoup plus élevé que la moyenne historique.

Le marché de l’or papier est beaucoup plus important que celui de l’or physique – certains spécialistes affirment que le rapport entre les deux marchés est de 100 à 1. En conséquence, les investisseurs détenant de l’or papier ne pourraient pas tous se faire livrer l’or physique qu’ils détiennent via des certificats ou des ETF, même s’ils le demandaient. Face à des demandes de livraison, certains opérateurs offrent parfois du cash à la place de l’or demandé, avec une prime non négligeable pour ne pas avoir à livrer d’or.


Le « rendement » de l’achat d’or

Il est connu qu’à la différence des obligations avec leurs coupons ou des actions avec les dividendes, l’or n’apporte pas de revenus réguliers à l’investisseur. Le métal jaune est ainsi recherché et acheté en tant que valeur refuge (safe haven) permettant de se protéger contre l’inflation, contre le risque systémique ou le crash des marchés financiers.

Il permet de limiter les pertes en capital car son prix a tendance à augmenter dans de telles périodes de crise. Mais il permet également à tout investisseur de réaliser une plus-value hors période de crise quand le prix d’achat d’or s’avère inférieur à son prix de vente.

Cette variation du prix de l’or constitue, en réalité, son « rendement » en tant qu’actif. Voir aussi l'article wiki-finance sur l'évolution du cours de l'or.


Les taxes sur les transactions d’or

Le fait d’acheter de l’or n’est pas soumis à une taxe en France. La revente est taxée sous deux régimes possibles : soit par une taxe forfaitaire de 8%, soit par une taxe sur les plus-values de 32,5% (avec un allègement possible de 10% par an dès la troisième année de détention).

Pourquoi le cours officiel est impossible à obtenir

Dans la réalité, il est pratiquement impossible d’acquérir de l’or au cours officiel de la LBMA. L’achat d’or est soumis à la TVA, par exemple de 19,6% pour la France ou 7,5% pour la Suisse.

En plus de la TVA, l’acheteur devra supporter les frais facturés par le vendeur d’or. En général, une commission inférieure ou égale à 3% est considérée comme acceptable, surtout pour de l’or avec certificat. Voir également la page wiki-finance sur l’achat d’or.

Il est aussi possible d’acquérir de l’or physique et de le stocker sans devoir s’acquitter de la TVA, et de manière tout à fait légale.


Liens externes concernant le prix de l’or


Cliquez ici pour revenir aux outils pratiques pour l'investissement.


Cliquez ici pour revenir à l'accueil



Les articles les plus populaires:

- Pump and Dump

- Vente à découvert




Une idée de sujet ou un commentaire ?

N'hésitez pas à nous le communiquer via notre formulaire de contact