Pump and dump


Description de la fraude financière

La technique connue sous l'expression « pump and dump » (littéralement « pomper et déverser ») est une fraude financière visant à abuser les marchés. Un pump & dump vise souvent des actions à faible capitalisation et peu liquides, appelées penny stocks en anglais ou « microcapitalisation » en français. Un pump and dump se déroule généralement en trois étapes.

Dans un premier temps, les auteurs du pump & dump accumulent des penny stocks, souvent de manière discrète. Ensuite, ils paient des promoteurs financiers pour diffuser des informations prometteuses sur la société en question, assorties de perspectives de gains mirobolants. Le but est d'encourager les investisseurs à acheter la microcapitalisation en question, afin d'en faire progresser le cours (c'est la partie « pump » de la fraude financière).

Enfin, une fois que le cours est monté, les auteurs du pump & dump vendent les actions à meilleur prix, souvent discrètement là encore (c'est la partie « dump » de la fraude financière). Le cours de la microcapitalisation s’effondre rapidement. Les investisseurs haussiers se retrouvent avec des penny stocks ne valant plus rien.



PUBLICITÉ

Pour obtenir plus d'information, veuillez cliquer sur un des ballons flottants.


Pourquoi les penny stocks?

Les sociétés faisant l’objet de pump and dump sont souvent de petites entreprises, affichant un cours boursier faible et une capitalisation boursière limitée, ce qui facilite la manipulation de leur cours. N’ayant peu ou pas d’activité réelle, elles ont souvent fait l’objet d’un « reverse merger ». Appelées penny stocks ou « microcapitalisations », elles sont en général cotées sur les marchés de gré à gré comme l’OTC Bulletin Board ou les Pink Sheets, où sont organisés de nombreux pump & dump.

Une variante du pump & dump est appelée « short and distort » (qui signifie « vendre à découvert » et « fausser »). L’opération consiste à vendre à découvert un penny stock, puis à diffuser des informations négatives sur la société en question, de manière à faire chuter le cours et à acheter l’action à meilleur prix.  La fraude financière appelée « short and distort » est donc l’inverse d’un pump and dump.


Comment repérer un pump & dump

La diffusion des prétendus rapports d'analyse sur un penny stock, par la poste ou sur Internet, constitue un premier signal qu'un pump and dump est en cours.

Souvent, la microcapitalisation concernée par la campagne de pump & dump multiplie les communiqués de presse annonçant de nouveaux produits ou de nouveaux contrats. C'est aussi un signal de l'existence d'une fraude financière.

Une progression extrêmement rapide du cours d'une microcapitalisation, mais sans résultats financiers tangibles, en est un autre.


Liens externes concernant les pump and dump

Les explications de la SEC concernant les pump and dump (en anglais).

Les mises en garde du FBI contre les pump & dump (en anglais).

La page Wikipedia consacrée au pump and dump (en anglais).

Description des Pump and dump sur le site de la Cornwell University (en anglais).

Une étude de l’université d’Harvard sur les campagnes de spam utilisées pour manipuler des cours boursiers (résumé en anglais).

Un article du New York Times décrivant l’inculpation d’un courtier accusé d’avoir monté un pump & dump (en anglais).



Cliquez ici pour revenir à la page des mots-clés.


Cliquez ici pour revenir à l'accueil



Les articles les plus populaires:

- Pump and Dump

- Vente à découvert




Une idée de sujet ou un commentaire ?

N'hésitez pas à nous le communiquer via notre formulaire de contact